image de garde (6)

Le lâcher prise

“Prends du recul, lâche prise, ce n’est pas si important”, qui n’a pas entendu cette phrase quand il a décidé de changer sa vision de la parentalité ? 

Vous avez peut être déjà essayé mais ce n’est pas toujours évident. Quand ça ne va pas aussi bien qu’on aimerait, on a souvent l’impression que tout nous échappe : autant notre vie en général, que les autres et même parfois nous-même.

Notre société actuelle, nous pousse toujours plus loin, à aller plus vite, à avoir et à faire toujours plus. Très souvent élever de manière traditionnelle, on se trimballe avec nous nos peurs, nos doutes, nos souvenirs et nos automatismes, nos dépendances et nos croyances, et avec tout ça : lâcher prise ce n’est pas toujours évident. C’est pour ça que l’approche du lâcher prise fait parti des incontournables de ma boite à outils

Qu’est ce que c’est concrètement le lâcher prise et à quoi ça sert ? 

C'est quoi le lâcher prise ?

Lâcher prise : définition

Le lâcher prise n’a pas encore de définition officielle, mais ce qu’on sait c’est que c’est un concept qui se définit grâce à 2 termes : “lâcher” et “prise”. Ce qui est sur aussi, c’est que c’est tout le contraire de “contrôle”. 

définitions

Lâcher prise c’est l’idée de se débarrasser de tout ce qui vous enchaine dans une pensée ou dans une vie avec laquelle on n’est pas toujours alignée : votre passé, vos croyances, les personnes qui vous entourent.
C’est aussi chercher à ne plus contrôler ce qui ne dépend pas de vous, ce sur quoi on a pas la main (les petits contre temps du quotidien, la météo, la mauvaise humeur de quelqu’un…)

Les différentes formes de lâcher prise

Le lâcher prise peut intervenir dans plusieurs domaines de notre vie et selon notre vécu, notre histoire, notre vie actuelle, notre façon de vivre et d’appréhender la vie, mais aussi selon notre personnalité, le lâcher prise peut prendre plusieurs formes :

  • Cesser de retenir : J’entends par là, essayer de laisser s’en aller ce qui n’a plus lieu d’être, accepter que le passé est le passé, faire le deuil de ce qui est révolu.
  • Accepter : J’entends par là, essayer de renoncer à contrôler ce qui n’est pas en notre pouvoir, ce qu’on ne peut pas changer.
  • Pardonner : J’entends par là, essayer de tirer un trait sur la colère, la culpabilité ou le regret.

Quels sont les bienfaits du lâcher prise ?

Lâcher prise apporte un bienfait immédiat : bien être, sentiment de calme, regain d’énergie mais ce n’est pas tout. 
Apprendre à lâcher prise va aussi vous permettre de vous sentir plus libre, d’être plus ouvert sur le monde qui vous entoure, de choisir le changement qui vous convient pour être plus heureux. 

Lâcher prise ce n’est pas : 

Renoncer, il n’est pas question de mettre de côté vos envies, votre personnalité ou même vos objectifs mais l’idée c’est d’abandonner ce qui vous retient d’aller là où vous avez envie d’aller

Stagner, ce n’est pas non plus l’idée d’accepter sans réagir et surtout sans subir les événements, mais c’est le fait de concentrer son énergie positivement pour avancer

Etre égoïste, le but n’est pas de devenir indifférent aux autres ou au monde qui nous entoure, mais d’accepter l’autre sans jugement et sans chercher à le contrôler

 

Se libérer

Décider de lâcher prise et le faire dans votre vie de tous les jours va vous permettre de vous sentir plus libre dans vos choix, dans votre quotidien et dans votre tête. 

En vous débarrassant de vos croyances limitantes, des sentiments négatifs de votre quotidien, des comportements qui ne vous conviennent plus, vous allez alléger votre esprit et aligner votre façon d’être à qui vous êtes réellement. 

Se libérer du passé est une étape particulièrement importante pour réussir à aller de l’avant. C’est pour ça que j’ai décidé d’intégrer un travail sur l’intérêt de se libérer du passé, et surtout comment y arriver dans mon programme d’accompagnement MINO.
Parce que guérir nos blessures, pour ne plus laisser la souffrance guider nos actes et nos pensées, c’est un passage nécessaire pour un quotidien plus serein. 

S'ouvrir au monde qui nous entoure

Ne plus chercher à contrôler ou à changer les événements extérieurs, ceux que vous ne pouvez pas modifier, ceux qui ne dépendent pas de vous, va vous permettre de vous ouvrir au monde qui vous entoure mais aussi aux autres. 

Quand vous acceptez la réalité comme elle vient, vous avez la possibilité de faire preuve de beaucoup plus de souplesse et de réactivité. D’accepter l’imprévu avec plus de sérénité, avec calme et confiance, en saisissant l’instant présent comme il se présente à vous. 

pexels olga 1146242

Choisir le changement

L’Univers est en perpétuel changement, vous faites partis de l’Univers et par conséquent les changements s’appliquent aussi à vous. Mais le changement n’est ni bon ni mauvais en soi, changer c’est simplement le fait de passer d’un état à un autre, se transformer.

Là où c’est intéressant et où ça peut changer votre vie, c’est lorsque vous acceptez ce changement pour en faire une force. Laisser s’en aller ce qui n’est plus, pour accueillir ce qui arrive pour vous. 
Le changement, passera nécessairement par le lâcher prise. Pour changer : vous allez devoir partir à la découverte de vous-même :

  • vous écouter,
  • vous faire confiance,
  • savoir qui vous êtes et ce que vous voulez,
  • prendre conscience de vos limites et de vos capacités

Grâce à tout ça, vous pourrez vous donner les moyens de changer et enfin aller vers la nouveauté. 

Lâcher prise c’est aussi se recentrer sur l’essentiel, sur ce qui est vraiment important pour vous. L’idée est de faire le tri et de laisser le superflu et tout ce qui est inutile en dehors de votre existence. 
Les pensées, les objets, les personnes : débarrassez vous de tout ce qui est douloureux, abîmé, cassé, encombrant ou ce qui vous emprisonne.

Etre plus heureux

Evidemment, je ne prétends pas ici que le fait de lâcher prise va vous permettre de ne plus jamais avoir de soucis, mais vous pourrez voir la vie sous un autre angle. 

Dès que vous allez cesser de résister, en acceptant seulement  les choses comme elles sont et comme elles se présentent à vous, vous allez voir se dessiner plus de sérénité dans votre vie de tous les jours. 
Vous allez vous sentir plus détendu, moins stressé, moins angoissé. Vous allez retrouver plus d’énergie : l’énergie que vous consacriez à entretenir des souvenirs douloureux, des attitudes dépassées ou des sentiments négatifs, vous allez pouvoir la concentrer sur quelque chose qui vous tient à cœur. 

Vous allez pouvoir maintenant, exprimer vos envies, vos passions, votre personnalité, en prenant à nouveau du plaisir et de la satisfaction dans votre vie.

lâcher prise

Lâcher prise c'est parfois compliqué

Il y a beaucoup de choses qui peuvent vous empêcher de lâcher prise, mais toutes ces choses vous enferment dans une vie qui ne vous correspond plus et qui empêche de vous réaliser pleinement.

Entre ce que vous cherchez à contrôler et ce que vous acceptez “par principe” ou “parce que c’est comme ça”, prendre conscience de ce qui bloque c’est le premier pas vers l’après. 

Un passé qui nous enchaine

Depuis votre naissance, votre identité se façonne jour après jour et aujourd’hui vous êtes une personne avec une histoire, des habitudes, des croyances ,un caractère, une idéologie, une façon de vivre.

Mais parfois tout ce qui a créé votre vie actuelle : votre éducation, vos échecs et vos réussites, vos choix, vos rencontres, les événements qui ont marqués votre vie, ça peut être un poids bien plus important que ce que vous imaginiez

Personne ne peut être arrivé à l’âge adulte sans avoir de souvenirs douloureux dans son passé. Evidemment, le degré et l’intensité de la douleur variera d’une personne à une autre, mais chacun d’entre nous a déjà vécu quelque chose de difficile. 
Mauvaises expériences, coups durs, perte d’un proche, rupture difficile, trahison… 

Ces évènements ont beau avoir eu lieu il y a plus ou moins longtemps, très souvent vous les garder encore à l’esprit, pas besoin d’en parler à tout va, le simple fait d’y penser régulièrement entretien ce sentiment douloureux et vous empêche d’avancer, d’aller de l’avant

"Lâcher prise, c'est tirer un trait sur ce qui est révolu et cesser d'entretenir, volontairement ou non, ce qui nous a fait ou nous fait souffrir."

Marie Hélène LAUGIER

Poursuivre des rêves anciens

Avoir des objectifs c’est primordial pour aller de l’avant et avoir envie d’avancer toujours plus loin dans la vie. Ils vous permettre de trouver la motivation, le plaisir et l’envie de vous réaliser pleinement.

Mais parfois, ils prennent trop de place. C’est vraiment important de garder du recul par rapport à vos envies, vos objectifs et vos rêves, parce que comme vous c’est logique qu’ils évoluent au fil du temps.
Ne vous enfermez pas dans un schéma qui vous empêche de changer vos plans.

Acceptez que vos rêves évoluent en même temps que vous, acceptez de les abandonner s’ils ne vous correspondent plus. 

Se défaire de nos mauvaises habitudes

Certains de nos comportements nous rendent la vie plus compliquée qu’elle ne devrait l’être. Peut être que vous avez tendance à bouder plutôt que d’exprimer vos ressentis, peut être que vous acceptez des invitations alors même que vous n’avez aucune envie d’y aller (par habitude, par politesse, par dépit…), peut être que vous avez du mal à accepter la critique et que vous vous emballer à la moindre réflexion. 

Vos mauvaises habitudes alimentent le scénario de votre vie, mais tout ça vous n’en voulez plus, vous voulez changer et c’est en modifiant certains de vos comportements (inadaptés ou injustifiés) que vous y arriverez. 

Les habitudes sont rassurantes, elles sont confortables et peuvent vous rassurer face à l’inconnu. Mais elles vous enferment aussi dans un passé qui n’est plu, elles vous empêchent d’évoluer, de découvrir votre plein potentiel et de découvrir qui vous êtes vraiment. 

Suivre ses croyances et ses automatismes

Les croyances limitantes

Les croyances et les automatismes font parties de notre vie depuis notre tendre enfance. C’est d’ailleurs à ce moment là de notre vie, que tout ça se met en place. 

On se construit des modèles de conduite, des croyances qui nous enferment très souvent dans des comportements, un mode de pensée ou même des réactions qui obligent à suivre des règles parfois loin de notre réalité
Ces croyances qu’on appelle aussi limitantes, vous enferment petit à petit dans un rôle, vous êtes quelqu’un mais pas vous même. Prendre conscience de ça et décider de changer et d’aller à l’encontre de ce que vous croyez c’est souvent un sacré défi

Exemples de croyances limitantes : 

  • “Pour mériter ce que je veux, je dois souffrir”
  • “Je suis trop timide pour rencontrer quelqu’un”
  • “Je suis comme je suis. C’est trop tard pour changer”
  • “C’est dangereux d’essayer quelque chose de nouveau”

Les automatismes

Les automatismes peuvent être de 2 aspects : des pensées ou des actes. L’un comme l’autre, ce sont des actions que notre cerveau fait instinctivement, de manière inconsciente, car il a été conditionné comme ça. 

Ces automatismes peuvent évidemment parfois être nécessaire : heureusement que notre corps respire instinctivement, cligne des yeux, dégluti et bien d’autres… mais pour certains autres actions c’est moins évident. 

Les pensées automatiques sont souvent négatives et elles affectent l’estime de soi, elles vont alimenter vos peurs, vos doutes, et vos comportements. En d’autres termes, elles déforment votre vision de la réalité. 

Les gestes automatiques quant à eux sont très souvent ancrés dans notre passé, on reproduit ce qu’on a vu régulièrement dans notre enfance. En matière d’éducation, les automatismes sont souvent liés à la gestion des émotions : les cris, les punitions, les mots employés lors des conflits…

Ces automatismes peuvent causer beaucoup de torts, très souvent ils ne reflètent pas la personne que vous voudriez être, ils sont juste là par habitude. Mais le fonctionnement cérébral humain est complexe et c’est parfois compliqué de s’en défaire. C’est pour ça que j’ai mis un point d’honneur à vous donner les clés pour pouvoir changer ça, dans mes accompagnements.

Attendre un signe

Très souvent, et dans beaucoup de sphères de notre vie, on a souvent tendance à attendre “un signe” de l’extérieur pour agir. Mais personne ne sait mieux que vous quand vous devez agir.

Ce ne sont pas les autres, ni votre environnement extérieur, qui va vous permettre de changer ou de penser autrement, TOUT part de vous. 
Il n’est jamais trop tôt, ni trop tard, il n’y aura jamais de situation idéale. Ce qui est important et qui va vous permettre d’avancer, c’est de prendre la décision de le faire. D’oser sauter le pas, vous verrez, vous vous sentirez mieux après

Votre entourage n’a pas besoin que vous les ménagiez en vous oubliant. Vous n’avez pas besoin de vous conformez à ce que d’autres personnes attendraient de vous. 
Votre bonheur, c’est votre bonheur, pas celui des autres. 

"Lâcher prise, c'est ne rien attendre de l'autre ou des événements extérieurs, mais plutôt puiser notre force à l'intérieur de nous-mêmes."

Marie Hélène LAUGIER

Se laisser guider par ses peurs

Nos modes de vie actuels, intenses, trépidants, nous laisse peu de temps pour nous même. Même si vous savez que c’est ce dont vous avez besoin, lâcher prise met souvent face à une seule et même émotion : la peur. 

Il existe plusieurs types de peur : 

  • La peur de ne plus rien contrôler 
  • La peur de l’inconnu, du changement ou de tout ce qui est nouveau
  • La peur de faire des erreurs; de se tromper, de regretter ou de blesser les autres
  • La peur de s’affirmer, d’exprimer ses émotions, d’aller à l’encontre du chemin qui a été tracé pour vous
  • La peur d’être abandonné, rejeté, isolé ou critiqué

Apprendre à lâcher prise

Lâcher prise c’est une technique, certains parlent même “d’art”, difficile parce qu’elle va à l’encontre de notre mode de vie et très souvent de notre éducation. 

Mais le jeu en vaut la chandelle, avec du temps, de la patience, un peu de volonté et de méthode, vous gagnerez en apaisement et en sérénité

On peut avoir envie d’apprendre à lâcher prise pour de nombreuses raisons :

  • Pour surmonter une épreuve difficile
  • Pour faire le deuil d’un événement douloureux
  • Pour solutionner un problème particulier
  • Ou tout simplement pour vous permettre d’avoir une vie plus sereine

Pour y parvenir sans que ce soit trop compliqué, vous allez devoir découvrir ce qui vous fait souffrir ou vous retient, pour réussir à l’accepter. Vous allez devoir identifier à quel moment, et sur quels aspects vous avez besoin de lâcher prise et apprendre comment faire pour laisser s’en aller ce qui vous pèse profondément. 

Etape n°1 : La prise de conscience

Pour réussir à lâcher prise la première étape indispensable c’est de prendre conscience. 
Découvrir ce qui vous fait souffrir est une étape nécessaire, même si ce n’est pas toujours évident.

Etape n°2 : L'acceptation

L’étape suivante pour lâcher prise c’est d’accepter ce qui vous fait souffrir et ce sur quoi vous pouvez lâcher prise. 

Etape n°3 : Guérir ses blessures

Une fois que vous avez conscience de ce qui vous fait souffrir, vous allez pouvoir “travailler” pour aller vers le changement.

Etape n°4 : Faire confiance

Lâcher prise ça implique également de faire confiance : aux autres, à la vie en général mais aussi à vous même.

Etape n°5 : Agir tous les jours

Lâcher prise, va vous apporter calme et sérénité mais tout ça, ne se fera pas sans action. Vous allez devoir donner forme à votre liberté en agissant chaque jour. 

Je vous propose un workbook comme ceux que je propose dans mes accompagnements, pour vous permettre d’aller plus loin et apprendre réellement et concrètement comment lâcher prise.